Thème de dispositif Importance (cloud)
Retour à l'agenda

Parcours en santé des enfants et adolescents en danger

La prévention des violences et des maltraitances sur les enfants et la prise en compte de la santé (OMS) en protection de l’enfance ont été élevées au rang de priorité par le décret du 29 décembre 2017 portant définition de la stratégie nationale de santé 2018-2022.
En Bretagne, sous l’égide de l'ARS et en lien avec les priorités du Projet régional de santé 2, une démarche a été engagée pour consolider les parcours en santé des enfants et adolescents en danger par une approche graduée en santé (prévention, soins et prendre soins) sur la base d’un état des lieux.

Retour aux actualités

Rapport de recherche - La prévention des ruptures de parcours pour les jeunes bénéficiant de mesures de protection de l’enfance : des motifs et facteurs de rupture à l’élaboration de stratégies d’action

Cette étude, sous la responsabilité scientifique de Ludovic Jamet, docteur en sociologie et directeur adjoint aux politiques d’accompagnements chez IDEFHI a pour double objectif de documenter les mécanismes et facteurs de ruptures de parcours et d'élaborer des outils permettant de prévenir, de remédier ou d'atténuer les ruptures de parcours et leurs effets.

En savoir plus

 

Retour à l'agenda

Situations de délinquance, parcours, désistance

En savoir plus

Retour à l'agenda

Psychiatrie, santé mentale et parcours des personnes vulnérables

En savoir plus sur le programme et l'inscription

 

Retour aux actualités

Les jeunes orphelins placés : quels sont leurs conditions de vie et leur devenir à la sortie de placement ?

Les orphelins en protection de l’enfance sont très peu visibles alors qu’ils représentent entre 18% et 31% d’orphelins d’au moins un parent parmi les enfants placés. L’arrivée relativement récente des mineurs isolés étrangers, orphelins pour moitié, entraîne une augmentation de ce phénomène qui tendait à diminuer au cours des dernières décennies.

Retour à l'agenda

Enfance et institution : mémoire de parcours, besoin de transmission

En savoir plus

 

 

Retour aux actualités

Journées de valorisation de la recherche organisées par l'ENPJJ

Depuis 2018, une évaluation médico-psychologique est prévue pour les mineurs revenant de zones d’opérations de groupements terroristes, dont la zone irako-syrienne (Instruction ministérielle du 23 juin 2018 et circulaire du 8 juin 2018). Cette évaluation débute dès l’arrivée des enfants sur le territoire français dans l’un des trois centres référents existants. Du fait de la présence de l’aéroport Charles-de-Gaulle dans le département de la Seine-Saint-Denis, le centre référent de Bobigny est actuellement le plus sollicité pour réaliser ces évaluations.

Liste des publications

Voir la dernière liste